En 1971, Louise Cimon-Annett et Louise Gervais fondaient l’Atelier le Fil d’Ariane. Elles souhaitaient offrir à des adultes ayant une déficience intellectuelle, une occupation gratifiante. Un but dans la vie. Une possibilité de support financier partiel, leur créant une place unique dans la société par leur apport artistique.
 

Depuis 1971 L’Atelier le Fil d’Ariane a permis à des centaines de personnes de découvrir un monde nouveau. Un monde de liberté et de fierté à travers l’expression. Elles ont pu découvrir leur potentiel artistique et s’accomplir personellement sur de nombreux aspects de la vie quotidienne.
 

Comme Thésée de la mythologie grecque, à qui Ariane avait donné un fil lui permettant de sortir du labyrinthe pour atteindre enfin le soleil de Crête, ils ont trouvé leur place au soleil.
 

Cinq jours par semaine 20 personnes adultes de 18 ans et plus, se présentent au travail par leur propre moyen et accomplissent leurs tâches dans un horaire régulier de travail. Ils produisent à leur rythme des broderies d’art aux coloris éclatants et uniques au monde.

D’une éblouissante et triomphante originalité, les travaux des artisans sont un lumineux montage de symboles simplifiés, qui rappellent étrangement certaines formes de l’art amérindien.

Des activités sociales et culturelles sont organisées pour les aider à développer leur confiance en eux et leur estime de soi. Des visites régulières aux musées, aux expositions et à certaines entreprises sont mises sur pied en programme de perfectionnement.

De nombreuses expositions solo et de groupes, leur ont valu des concerts de louanges non seulement au Canada mais à travers l’Europe, les Etats-Unis et le Japon. Partout où ils exposent, ils sont un symbole d’espoir et de fierté.